-La carrière de Gypse-

L'extraction artisanale du gypse à Bergheim remonte au Moyen-Age.

C'est Sébastien Spielmann qui, après avoir vu la transformation du gypse en plâtre durant la guerre de Crimée, lança son exploitation industrielle en 1860.

La famille a exploité la carrière pendant plus d'un siècle, d'abord à ciel ouvert, puis sous la colline du Grasberg. Un réseau immense de galeries, soutenue par d'énormes piliers naturels, fut creusé sur plusieurs milliers de mètre.

Les bancs de gypse fibreux se sont formés au sein d'anciennes lagunes au cours du tertiaire. Le sulfate de calcium a cristallisé en couches plus ou moins épaisses, en alternance avec des dépôts de vase qui ont donné la marne grise.

De la carrière, au plus fort de son exploitation sortaient chaque année 8000 tonnes de blocs de gypse qui étaient entassés dans deux fours, en association avec du coke, pour une cuisson de trois jours à 180°. Concassé, puis réduit en poudre, le gypse donnait un plâtre grossier utilisé en première couche dans la construction et la rénovation.
Une masse importante de marne extraite de la carrière a formé le sol de ce qui allait devenir le terroir si particulier du domaine Spielmann. La carrière s'est arrêtée en 1969, pour faire progressivement place à un négoce prospère de matériaux de construction. Les galeries, noyées par des infiltrations de sources, ont été condamnées, et l'entrée de la carrière comblée. Les bancs de gypse sont de nouveau dans le silence et l'obscurité des profondeurs du sol.
Si vous vous promenez à l'emplacement de l'ancienne carrière, vous pourrez observer sur le flan de la colline les affleurements de petites couches de gypse fibreux, ou de nodules de gypse roses, et ramasser de nombreux débris sur le sol du vignoble.

retour