Aller au contenu

Sylvie Spielmann

Après des études de viticulture en Champagne et en Bourgogne, Sylvie Spielmann s'envole vers la Californie, puis vers l'Australie, terres nouvelles du vin. Elle s'éloigne ainsi quelques années du domaine familial pour mieux y revenir et se mettre à l'écoute de ce terroir d'exception.

Certes, il n'est pas courant en Alsace qu'une femme soit seule à la tête d'une exploitation viticole. Cependant, dans la famille, c'est presque une tradition, la maman de Sylvie Spielmann ayant elle-même dirigé la propriété. Nul doute que cette sensibilité féminine ait une influence certaine sur la façon dont sont conçus les vins du Domaine.

Ce qui m'a attirée avec tant de force vers ce métier, c'est peut-être que d'abord tout semblait m'en éloigner. Etre femme et vouloir choisir son destin sont choses qui vous conduisent à partir plutôt qu'à rester.

Ailleurs, j'y suis allée, mais ce fut encore à la rencontre de la vigne et du vin. Là-bas, j'ai compris que le défi était ici. Le bonheur aussi : le Domaine Sylvie Spielmann m'attendait...

Une personnalité bien affirmée

L'histoire du Domaine Sylvie Spielmann est liée à l'ancienne carrière de gypse qui fut exploitée par la famille pendant plus d'un siècle à travers des galeries qui descendaient à 50 mètres sous terre. C'est la seconde génération de la famille Spielmann qui entreprend de cultiver la vigne sur ce sol à la personnalité marqué par le Gypse puisque ses 8 hectares s'étendent pour l'essentiel autour de cette ancienne carrière aujourd'hui comblée.

S'appuyant sur ce Domaine à la personnalité bien affirmée, Sylvie Spielmann, toujours curieuse d'apprendre, de comprendre et de découvrir, est animée par une volonté inlassable d'élaborer de grands vins de terroirs, sans faire aucune concession.